Lectures en cours

Les âmes vagabondes

26
Auteur : Stephenie Meyer.

Titre : Les Âmes vagabondes.

Résumé :
La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Mélanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-elle la sauver ?
* * *

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge LDPA. Merci à mon binôme de-pages-en-pages ; sans toi, ce livre serait resté très, très longtemps dans ma PAL. Il faut dire que le fait qu'il soit assez imposant me faisait un peu peur, sans oublier que je n'ai jamais été très fan de Stephenie Meyer. Je craignais de perdre mon temps en me plongeant dans un roman aussi long ; il est indéniable que l'auteure a eu une grande tendance à s'étaler dans sa narration de Twilight sans présenter beaucoup d'actions. La peur d'être déçue aussi me faisait hésiter, même si Les âmes vagabondes a vraiment du succès. J'ai eu tort de m'en défier car au final, j'ai beaucoup aimé ce livre. Lorsqu'on plonge dans une histoire captivante, on oublie totalement le nombre de pages.

L'histoire parait un peu complexe à premier abord. Le début du livre, où on cherche habituellement des repères pour aborder l'intrigue, est narré d'une manière assez particulière. Il peut être compliqué de comprendre et de suivre l'histoire mais cet état instable ne dure pas très longtemps, heureusement. Par la suite, les choses s'éclaircissent, laissant place à un univers bien décrit et habilement mis en place.

J'ai beaucoup aimé le thème principal du livre. N'étant pas une grande fan de science-fiction, c'est bien la première fois que je me plonge dans un livre parlant d'extraterrestres. Stephenie Meyer a, néanmoins, su captiver mon attention et a centré mon intérêt sur les créatures étranges qu'elle présente dans son livre. Une petite touche féérique entoure la plupart de ces êtres ; ça doit être un des rares livres de science-fiction qui associent plutôt l'humain au mal et les extraterrestres au bien.

Dans Les âmes vagabondes, j'ai retrouvé certains points que je n'ai pas vraiment aimé dans Twilight. Vagabonde, le personnage principal, parait assez passive dans certaines situations. Cette tendance qu'elle a à se dévouer, à toujours passer le bonheur des autres avant le sien aurait pu être plus qu'agaçant mais au final, cela correspond plutôt à la description que Meyer fait des âmes. J'ai donc toléré ce point même si j'ai tiqué certains moments. Ensuite, il y a un triangle amoureux. La rivalité entre les deux jeunes hommes (dont je ne citerai pas les noms) était plutôt caricaturale, à mon avis. J'avais l'impression que leurs querelles étaient un peu exagérées et n'avaient rien de réel. Puis toute cette romance est un peu compliquée, au final... Heureusement que ses proportions ne s'étalent pas trop et laissent tout de même champ à des choses plus sérieuses dans l'intrigue. 

En tout cas, je salue fortement Meyer pour son idée d'avoir séparé les entités : corps et âme, chez l'humain. Ca a beaucoup de potentiel et je trouve qu'elle a bien su l'exploiter. De plus, j'ai beaucoup aimé certains personnages, dont Mélanie et Vagabonde qui font la paire. Leurs caractères très différents sont mis sous les projecteurs et leurs différentes réactions face aux péripéties donnent un certain intérêt à l'histoire.

Je trouve aussi que le style de Stephenie Meyer a plutôt mûri. Son écriture s'est améliorée et la lecture en devient plus intéressante. Certes, le livre est un peu trop long et l'action n'est pas toujours présente... mais d'un point de vue général, j'ai passé un très bon moment de lecture.

Note : 8/10

Petit plus : Meyer avait laissé suggérer que Les âmes vagabondes était une trilogie. A quand la suite ?

26 commentaires:

C'est lundi, que lisez-vous ? [34]

43
Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Rendez-vous repris par Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière :


Ce fut une agréable lecture ! J'ai passé un très bon moment avec ce livre :) Ma chronique est normalement prévu pour demain.

Mes lectures en cours :



J'aurai bientôt fini Éphémère et Les oiseaux se cachent pour mourir.. On y croit !! :D Ensuite, je devrai me concentrer sur Une femme fuyant l'annonce que j'ai enfin reçu.

Mes prochaines lectures :
Cujo de Stephen King normalement :) Je meurs d'envie de commencer un King en ce moment. Peut-être dès ce soir... Je vais essayer de résister à cette envie pour avancer dans l'un de mes livres en cours.

43 commentaires:

C'est lundi, que lisez-vous ? [33]

41
Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Rendez-vous repris par Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière :


Mes lectures en cours :


J'ai réussi à réduire considérablement le nombre de mes lectures en cours. Je vais essayer de me concentrer plus sur Millénium et Les âmes vagabondes avant de penser à ajouter un autre livre à la file.

Mes prochaines lectures :
Je pense à une lecture jeunesse... Je ne sais pas encore laquelle pour le moment. :)

41 commentaires:

C'est lundi, que lisez-vous ? [32]

53
Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Rendez-vous repris par Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière :
 

Mes lectures en cours :




Différents thèmes et registres ! J'aime diversifier mes lectures... ça me donne un plaisir inimaginable. 

Mes prochaines lectures :
Une femme fuyant l'annonce dès que je l'aurai reçu ! Ca commence à tarder, je suis impatiente ! :(

53 commentaires:

Hérétiques, tome 1 : Le mystère Isolde

14
Auteur : Philippa Gregory.

Titre : Hétériques, tome 1 : Le mystère Isolde.

Résumé :
Rome. 1453: Luca Vero, dix sept ans, est arraché de son monastère par le représentant d'un Ordre mystérieux, qui agit au nom du pape. L'homme lui confie une mission cruciale: repérer dans le monde chrétien l'hérésie et la sorcellerie. Accompagné d'un serviteur drôle et dévoué. Luca se rend dans un couvent près de Rome où se passent des phénomènes étranges depuis l'arrivée d'Isolde, la nouvelle abbesse: les soeurs semblent frappées de folie et portent des stigmates. Tout semble accuser Isolde et sa servante maure. Les deux jeunes filles risquent le bûcher...

* * *

Je tiens d’abord à remercier les éditions Gallimard Jeunesse pour le livre Hérétiques : Le mystère Isolde envoyé dans le cadre de l’opération On lit plus fort. Je connais Philippa Gregory de nom et de réputation seulement. Deux soeurs pour un roi a longtemps été dans ma wish-list avant qu'il ne rejoigne ma PAL cet été seulement. Vous imaginez donc mon excitation lorsque j'ai appris que Hérétiques était un livre d'elle. C'est donc sans plus attendre que je me suis plongée dans les pages de ce bouquin jeunesse historique et ce fut plutôt une belle découverte.

J'étais plutôt sceptique en lisant le résumé car la religion semblait prendre une part encastrée dans l'intrigue. Monastère, abbesse, couvent... Je n'ai pas une réelle culture dans ce domaine et je craignais d'être totalement dépassée. Bien heureusement, je n'en fus pas dérangée dans ma lecture. Le cadre religieux est plutôt présenté comme un décor de fond, n'ayant guère ou peu d'influence sur le déroulement de l'histoire. Je n'eus donc aucune raison de faire une recherche de documentation en parallèle de ma lecture. J'ai même trouvé que cela donnait un côté intéressant à l'époque du livre.

Présentée généralement comme étant un auteur qui maîtrise ses registres historiques, Gregory a bien confirmé son talent dans ce livre. L'histoire donne une réelle impression de passé. Les dialogues, les habits, les faits sont très bien étudiés. L'auteure plonge son lecteur aux fins fonds du quinzième siècle et le rend indéniablement curieux de mieux connaître cette période. Personnellement, je trouve aux livres historiques un charme particulier ; je fus fascinée par cette époque dont je connais que les grandes lignes.

Le livre est divisé en deux parties. Dans la première, Luca, chargé de déceler l'hérésie, traite le mystère Isolde. Se rendant dans le couvent que dirige Isolde, il enquête sur la folie étrange qui frappe les soeurs depuis quelques temps. Philippha Gregory parvient à créer une ambiance pleine de suspense. Par contre, elle livre un peu trop de détails au début, ce qui rend le cours de l'histoire un peu trop prévisible. L'amoureuse des enquêtes que je suis était un peu frustrée de découvrir la trame de l'intrigue dès le commencement.

Dans la deuxième partie du livre, Luca traite une toute autre affaire. Même si je l'ai trouvée originale, cette partie de l'intrigue m'a parue superflue car elle ne s'insère pas vraiment dans l'axe principal du livre, se relatant au mystère Isolde. Le mieux, à mon avis, aurait été que l'auteure se consacre plus à la première partie du livre, laissant celle-ci pour un tome futur... surtout que cette deuxième intrigue est très, très prévisible aussi. Dommage !

Concernant les personnages, j'ai eu l'impression que les principaux étaient entourés par un voile de mystère. Je n'ai pas vraiment réussi à saisir leurs caractères, du coup je ne me suis pas vraiment attachés à eux. Seule Ishraq a pu attiré mon attention car l'auteure la dote une forte personnalité et lui donne un petit côté exotique. J'espère que dans les tomes suivants, les caractères des personnages seront plus explicités.

En final, ce premier tome m'a convaincue même si les intrigues sont trop prévisibles à mon goût. L'écriture du livre le rend accessible et rend sa lecture très fluide. Philippa Gregory arrive à nous captiver ; on ne sent pas les pages tourner. :)

Note : 7/10

 

14 commentaires:

C'est lundi, que lisez-vous ? [31]

54
Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Rendez-vous repris par Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

J'ai été beaucoup moins productive la semaine dernière. Seule Emma a été achevée... J'espère pouvoir finir d'autres livres cette semaine car je commence à crouler sous mes lectures.
Emma fut une lecture... trop prévisible. Je me suis un peu ennuyée par moment même si j'aime beaucoup le style d'Austen. Une lecture qui m'a un peu déçue si on la compare à Orgueil et Préjugés, par exemple.
Mes lectures en cours :




Différents thèmes et registres ! J'aime diversifier mes lectures... ça me donne un plaisir inimaginable. 

Mes prochaines lectures :
Une femme fuyant l'annonce dès que je l'aurai reçu ! :)

54 commentaires:

Challenge Livra'deux pour PAL'addict [5]

10


Le principe: En binôme, chacun choisi dans la PAL de l'autre, trois livres : Qu'il a lu et aimerait faire découvrir à son partenaire
* Dont il aimerait avoir l'avis d'un ami
* Des titres qui vous interpellent pour leur résumé... 
Sur ces trois livres, vous en choisissez un et dans un délai imparti, vous devez le lire et en faire un avis.

Les dates:

1. Vous avez jusqu'au 15 Novembre pour vous inscrire, en binôme ou au tirage au sort.
*Pour les binômes tirés au sort, vous aurez le nom de votre partenaire ce jours-là où dans les jours qui suivent.
2. Le challenge se termine le 31 Janvier.

C'est parti pour une cinquième édition de ce challenge. Cette fois-ci, je le fais avec De-pages-en-pages ! :) Voici donc nos propositions et nos choix :


Mes propositions à de-pages-en-pages :

Elle ne s'est pas encore décidée mais j'ai hâte de connaître son choix.

Les propositions de de-pages-en-pages :


Mon choix s'est porté sur Les âmes vagabondes.
Je viens de le commencer hier, ça s'annonce plutôt bien. ^^

10 commentaires:

Gatsby le magnifique

14
Auteur : F. Scott Fitzgerald.

Titre : Gatsby le magnifique.

Résumé : Dans le Long Island des années vingt, la fête est bruyante et la boisson abondante. Surtout chez Jay Gatsby. Aventurier au passé obscur, artiste remarquable par sa capacité à se créer un personnage de toute pièce, Gatsby, figure solaire par son rayonnement, lunaire par le mystère qu'il génère, est réputé pour les soirées qu'il donne dans sa somptueuse propriété. L'opulence, de même que la superficialité des conversations et des relations humaines, semblent ne pas y avoir de limites. C'est pourquoi l'illusion ne peut être qu'éphémère.

Parmi les invités de cet hôte étrange se trouve Nick Carraway, observateur lucide qui seul parvient à déceler une certaine grandeur chez Gatsby, incarnation de multiples promesses avortées. Ce roman visuel qui se décline dans des tons d'or, de cuivre et d'azur, s'impose également comme la chronique d'une certaine époque vouée, telle la fête qui porte en elle son lendemain, à n'être magnifique que le temps d'un air de jazz.

* * *

Gatsby le magnifique est un livre que j'ai découvert, il y a plusieurs mois. Je ne pensais pas du tout le chroniquer mais après avoir vu le film hier, il m'est venu un désir insurmontable d'en parler. Quand je pense à Gatsby, c'est le souvenir des années folles qui me vient à l'esprit. Les années 20 ont connu une grande croissance économique, après que la première guerre mondiale ait ravagé les pays concernés. C'est l'époque où les limites ne semblaient être qu'un mot, où le plaisir était guetté à chaque coin, où l'insouciance imposait le rythme de chacun.

Le livre de Fitzgerald m'avait beaucoup marquée... J'avais déjà découvert l'auteur avec l'histoire de Benjamin Button qui avait titillé mon intérêt sans pour autant me toucher profondément. Avec Gatsby, j'ai plongé au milieu d'un cataclysme d'émotions. Le style de l'auteur m'a charmé. Ses descriptions ciblent à nous faire vivre chaque moment. Les soirées pompeuses, le luxe qui entoure les protagonistes, ... Fitzgerald décortique chaque scène en nous donnant le plaisir de tester son imagination fertile.

Le personnage de Gatsby contribue fortement au succès du livre. Il m'a tout simplement... éblouie. Entouré de mystère, ce protagoniste fait de l'ombre à tous ceux qui l'entourent, au point que j'avais trouvé Nick Carraway vraiment insignifiant par sa grande passivité (oui, oui, j'ai revu mon jugement en regardant le film). Tout au long de la lecture, on se demande si certaines facettes de Gatsby nous sont cachées.. Nous attendons les révélations, nous guettons chaque information minime sur le personnage. 

L'intrigue, quant à elle, ne parait qu'après plusieurs dizaines de pages, le temps que l'auteur dresse son décor. Il n'y a pas beaucoup de rebondissements dans le livre... Les dialogues sont peu fréquents et le style de l'auteur, assez recherché, pourrait décourager plus d'un lecteur. Mais il s'agit de s'accrocher et de ne pas abandonner dès le début car la suite en vaut vraiment la peine.

Le livre se ferme avec grandes émotions. La fin du livre est étourdissante. Fitzgerald nous surprend avec une chute digne du grand auteur qu'il est !

Note : 7.5/10

Extrait :
Il me sourit avec une sorte de complicité - qui allait au-delà de la complicité. L'un de ces sourires singuliers qu'on ne rencontre que cinq ou six fois dans une vie, et qui vous rassure à jamais. Qui, après avoir jaugé - ou feint peut-être de jauger - le genre humain dans son ensemble, choisit de s'adresser à vous, poussé par un irrésistible préjugé favorable à votre égard. Qui vous comprend dans le mesure exacte où vous souhaitez qu'on vous comprenne, qui croit en vous comme vous aimeriez croire en vous-même, qui vous assure que l'impression que vous donnez est celle que vous souhaitez donner, celle d'être au meilleur de vous-même. 
Quelques mots sur le film :

Encore une fois, Leonardo DiCaprio a eu raison de moi. Je trouve qu'il a totalement compris le personnage de Gatsby et qu'il le représente d'une manière exquise. Le fameux sourire décrit par Nick dans le roman de Fitzgerald (voir l'extrait) est juste... terriblement parfait. Je suis sous le charme du personnage et du talent de l'acteur pour le représenter.

En parallèle, j'ai beaucoup apprécié le personnage de Jordan Baker. L'actrice a su se distinguer même si le temps alloué à ses passages sur l'écran n'était pas si important.

Le choix d'Isla Fisher pour le rôle de Myrtle m'a un peu choquée. Je ne l'aurais jamais imaginée dans la peau d'un tel personnage...

Les décors du film sont... excessivement impressionnants. J'espère qu'ils n'auraient pas volé la vedette de l'intrigue et des personnages, chez certains spectateurs. Ce serait trop dommage de se concentrer sur l'aspect décoratif du film plutôt que de la trame réelle du récit. En tout cas, les scènes des fêtes sont habillement faites... un peu trop même.  


14 commentaires: