Lectures en cours

C'est lundi, que lisez-vous ? [53]

16
Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Rendez-vous repris par Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

Je n'ai fini aucun livre cette semaine. J'ai surtout avancé dans Cinder et Divergente T3. Je pense finir ces deux-là très bientôt.

Mes lectures en cours :




Mes prochaines lectures :
Je vais lire La croisade des carpates de Vanessa et Diana Callico et peut-être continuer Coeur mandarine ça dépend si j'avance rapidement dans mes lectures en cours ou pas. ^^

16 commentaires:

C'est lundi, que lisez-vous ? [52]

31
Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Rendez-vous repris par Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière :



Mes lectures en cours :




Dire que j'ai du commencé au moins 5 livres avant de me décider pour Fablehaven... ^^' Ca devient de plus en plus dur de choisir mes lectures. J'ai longuement hésité avec La maison de la nuit T3, Coeur Mandarine et J'ai failli te dire je t'aime. Je pense que je lirai ces trois-là bientôt !

Mes prochaines lectures :
Divergente T3. Je l'ai déjà commencé mais à la va-vite, je m'y mets sérieusement cette semaine !

31 commentaires:

L'être de sable

18
Auteure : Sonia Frisco

Titre : L'être de sable

Résumé : Hommage à son père
Ce livre est le témoignage d'une tranche de vie d'un être de sable. Il raconte l'histoire triste et belle d'un jeune homme que le destin toucha un jour à jamais. Ses combats étaient bons, ses rêves simples; sa vie était une merveilleuse tragédie.

Le sort continuait sa course folle et ravageuse, soutenu par les mains de complices qui exécutaient ses volontés. La marée de la souffrance avec ses flots violents et dévastateurs continuait à s'abattre sur cet homme. Ainsi, à chaque vague, la corrosion de la roche s'accentuait, dans un mouvement perpétuel, permis et rendu possible par les actes des personnes qui servaient l'infortune.

Ce n'est souvent qu'en revenant des endroits les plus sombres que nous sommes éblouis par la magnifique lumière du soleil.
* * * 

Je commence tout d'abord par remercier Livraddict ainsi que l'auteure, Sonia Frisco, pour l'envoi de ce livre. 

J'ai été attirée certainement par la couverture du livre ainsi que le résumé qui n'en révèle que juste assez pour intriguer le lecteur. Je ne suis pas habituée à lire des témoignages. Sur le blog, je n'en ai chroniqué qu'un et, croyez-moi, ça doit être un des rares que j'ai lus. Je n'ai jamais compris pourquoi je fuyais ce genre... D'autant plus que j'ai beaucoup aimé lire L'être de sable. Il va falloir remédier à ça. ^^

Le récit tourne autour de la lutte d'un homme poursuivi par ses démons. Ayant eu un passé difficile, Michel essaye tant bien que mal de profiter de ses petits lambeaux de bonheur quotidiens. Mais les épreuves l'ont fortement fragilisé ; sa vie fut une tragédie. 

Le récit s'étale sur quatre jours suivis. Souvent, l'auteure fait des retours en arrière pour expliquer des faits ou simplement pour information. C'est un procédé ingénieux puisqu'on arrive à se concentrer sur les événements principaux, tout en les accompagnant d'anecdotes du passé. C'est toute la vie de Michel que nous présente l'auteure. On a le temps de s'attacher à lui, de partager ses joies mais surtout, surtout ses peines... 

Le texte est majoritairement narratif ; il y a peu de dialogues mais l'auteure s'en sort très bien pour garder son récit vivant. Difficile de se lasser avec la plume de Sonia Frisco. L'écriture est poétique et pleine de vérité. J'ai collecté des maximes pendant ma lecture et je pense que je relirai le livre avec plaisir.

C'est un récit fort touchant. Tout au long du livre, j'attendais la chute avec crainte. Une chute qu'on sait inévitable mais on continue à suivre le récit avec espoir. Au fil de ma lecture, j'ai eu le cœur serré et j'ai été émue plusieurs fois. C'est assez rare qu'un livre parvienne à me marquer autant, peut-être est-ce parce qu'il s'agit d'une histoire réelle... J'ai également été très touchée par la relation qu'entretient Michel avec sa fille. Une grande complicité les lie et on ressent cela très fort.

Je trouve que l'auteure a eu beaucoup de courage en écrivant ce livre. C'est un bel hommage qu'elle présente à son père et je la remercie d'avoir partagé cela avec ses lecteurs. 

Découvrez d'autres avis sur le livre sur :


Jetez un coup d'oeil sur le site de l'auteure : http://www.soniafrisco.com/

18 commentaires:

C'est lundi, que lisez-vous ? [51]

20
Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Rendez-vous repris par Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière :



J'ai eu un grand de coeur pour 84 Charing Cross Road et pour l'EnchanteresseMa chronique.
J'avais beaucoup apprécié Coeur cerise, j'ai été ravie de voir que Coeur Guimauve était tout autant sympathique !
Le pain nu a été une lecture assez difficile à cause du langage cru et des thèmes traités.

Mes lectures en cours :



Je suis finalement bien rentrée dans Divergente T2 et j'aime beaucoup pour le moment ! ^^
Je mets La Chartreuse de Parme en pause, je le lirai de temps à autre, en espérant le finir avant la fin de l'année.

Mes prochaines lectures :
Je vais lire La part de l'autre, en LC avec Misspendergast. ^^

20 commentaires:

L'Enchanteresse

15
Auteur : Anna Khazan.

Titre : L'Enchanteresse.

Résumé : Le cœur de Niviene, une jeune prêtresse, chavire à la vue de Méliador, un beau barde blond, qui reste, hélas, insensible à ses charmes. Souffrant atrocement de l’indifférence de son élu, Niviene se décide alors à solliciter l’aide de Merlin l’Enchanteur. Elle lui raconte son histoire et le conjure de lui apprendre le charme qui permet de retenir un homme. Merlin n’est pas du genre à prendre des disciples et à partager sa science avec quiconque, mais là, l’Enchanteur aux yeux de diable accepte. Ceci dans un seul but : conquérir le cœur de Niviene. Il se peut bien qu’au début il le fait par défi, mais le temps passant, le vieux sorcier se prend à son propre jeu… il tombe amoureux de la femme ! Son être noirâtre s’enflamme comme une braise. Parviendra-t-il à la retenir ? Quant à Niviene, réalisera-t-elle son rêve ? Puis enfin, quel est ce charme qui permet de rendre l’Autre amoureux et de le retenir ?

* * *

Je remercie tout d'abord Anna Khazan pour m'avoir permis de lire son livre.

A premier abord, le résumé m'a fort interpellée. J'ai toujours été fascinée par la légende du roi Arthur, l'enchanteur Merlin, la dame du lac... Cela promettait une belle histoire et je n'ai pas été déçue car le livre fut un véritable coup de coeur. 

J'ai été totalement charmée par l'écriture. Poétique, la plume d'Anna Khazan joue avec les mots, les façonne avec talent. L'auteure utilise de belles métaphores tout au long du récit. Pendant que je me plongeais dans l'histoire, le style m'a fortement fait penser à celui de Théophile Gautier, que j'admire beaucoup pour la qualité de son écriture. 

L'intrigue en elle-même est passionnante. La romance ne prend pas une dimension disproportionnée dans le récit. Des péripéties dignes du genre fantasy prennent place au fil du livre, rendant le récit actif. Comme je l'ai déjà affirmé, j'ai toujours été curieuse vis-à-vis de Merlin. L'univers m'a donc totalement transportée.

La narration se fait parallèlement en deux parties. Il s'agit d'un récit enchâssé dans l'autre. L'auteur a su faire la transition entre les deux avec brio, ce qui fait qu'on n'en ressent pas un impact négatif pendant la lecture. Cela se fait d'une manière très fluide. En plus, cela crée du suspense tandis qu'on jongle d'un récit à l'autre. Anna Khazan prend aussi la peine d'expliquer la relation entre les deux récits, vers la fin du livre... Une explication que j'attendais avec impatience. 

Je me suis attachée au personnage principal dont les émotions sont décrites très habilement. On ressent l'hésitation de Nevienne, on partage sa peine st ses espoirs. J'ai admiré son caractère rebelle, son côté impulsif et sa grande détermination. Merlin, de son côté, a été présenté d'une forme que je ne connaissais pas du tout. Mystérieux à souhait, avec un passé obscur, il est tout simplement.. fascinant ! D'un autre côté, j'ai été ravie de voir que le récit ne s'ancre pas seulement sur Merlin, Nevienne et l'élu de son coeur. D'autres personnages rythment le récit et ils ne manquent pas d'intérêt. 

En final, j'ai vraiment adoré ce livre. L'univers, les personnages, les créatures, les péripéties... sont des points en faveur du récit d'Anna Khazan. L'écriture m'a transportée au temps de Merlin, auprès des enchanteresses... pour un très agréable moment de lecture.

Note : 9/10

15 commentaires:

C'est lundi, que lisez-vous ? [50]

59
Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Rendez-vous repris par Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière :



Je n'ai pas aimé le livre de Musso.. L'histoire est tellement sens dessus dessous, l'impression de décousu plane sur toute l'intrigue, c'est dommage.
J'ai eu un grand coup de coeur pour Mon père est parti à la guerre. Et Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur fut une lecture très agréable.
Par contre, Vengeance, si j'ai aimé le début, la suite s'est révélée un peu trop puérile.. ^^' Je ne pense pas que je lirai le tome 2.
Mes lectures en cours :




L'Enchanteresse me plait énormément jusqu'à maintenant. La plume d'Anna Khazan est... enchanteresse.
Le Théorème des Katherine est un livre qui me donne du fil à retordre. Je n'aime pas le personnage principal et il ne se passe franchement rien depuis le début de ma lecture (je suis rendue à la moitié).
Pour Divergente T2, je suis encore au tout début, je n'ai lu qu'une cinquantaine de pages.
La Chartreuse de Parme est mis de côté. C'est une lecture très laborieuse, j'en lis quelques pages de temps à autre donc j'avance à la vitesse d'un escargot. ^^

Mes prochaines lectures :
Si je reçois le parte de Livraddict cette semaine, je pense que je le lirai. Il s'agit de L'être de Sable de Sonia Frisco. ^^ Sinon, je commencerai peut-être Le Seigneur des Anneaux T1 que j'ai emprunté de la bibliothèque.

59 commentaires:

Mon père est parti à la guerre

15

Auteur : John Boyne.

Titre : Mon père est parti à la guerre.

Résumé : 28 juillet 1914. Le jour où la guerre éclate, le père d'Alfie promet qu'il ne s'engagera pas. Et rompt sa promesse le lendemain. Quatre ans plus tard, Alfie ignore où il se trouver. Est-il en mission secrète comme le prétend sa mère ? Alfie veut retrouver son père.

* * *

Je commence par remercier Gallimard Jeunesse pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération On lit plus fort Mon père est parti à la guerre sortira le 25 Avril

Je me suis toujours intéressée aux livres qui traitaient des guerres mondiales. J'en ai lu pas mal mais c'est la première fois qu'un roman jeunesse me touche autant. J'ai terminé Mon père est parti à la guerre en moins de vingt-quatre heures tellement j'ai été prise par son histoire ; ce fut un véritable coup de coeur !

C'est l'histoire de la guerre mondiale vue par un petit garçon. Alfie fêtait ses cinq ans lorsque la guerre fut déclarée. Il vit son père, Georgie, s'enrôler de son propre gré dans l'armée. On disait que la guerre finirait à Noël. Mais les Noël passaient et son père n'était toujours pas rentré ; pire encore, ses lettres se sont éteintes. Il lui est impossible d'en discuter avec sa mère qui continue à prétendre que Georgie est en mission pour le gouvernement. Se pourrait-il que... ? Alfie est décidé à connaître la vérité coûte que coûte.

Un livre avec un héros si jeune pourrait susciter quelques hésitations. L'idée du "trop jeunesse" occupe beaucoup de lecteurs mais je peux vous assurer que l'intrigue n'a rien de puérile. Je suis entrée dans l'histoire dès les premières pages alors qu'Alfie n'avait que cinq ans. C'est un personnage très en couleur, courageux, déterminé et indépendant. Je me suis fort attachée à lui et j'ai eu de la peine à le quitter en refermant le livre. 

La détresse du personnage principal m'a beaucoup marquée. Alarmé par leur situation financière précaire malgré son jeune âge, il fait tout pour aider sa mère qui semble assez dépassée par les événements. Attaché à son père qu'il n'a pas vu depuis quatre ans, Alfie ne cesse de guetter la moindre information qui lui permettra d'en savoir plus sur sa situation. C'est un fardeau très important sur les jeunes épaules d'un garçon de neuf ans mais Alfie a du caractère et s'en sort bien.

Les souvenirs d'Alfie et de son père avant la guerre sont éparpillés dans le récit. J'ai beaucoup aimé ces petits flash-backs. De même, les lettres du père m'ont beaucoup touchée. J'ai malgré tout trouvé certains passages assez difficiles. Je pense surtout aux descriptions des hôpitaux militaires. Ce sont des passages marquants, durs et forts. J'aurais du mal à les oublier.. Ces descriptions sont la réflexion de la réalité.

Ce que je regrette dans ma lecture est de ne pas avoir recroisé Marianne. C'est un personnage qui apparaît le temps d'un chapitre et que j'ai beaucoup aimé. La plupart des personnages dans le livre, à part les proches d'Alfie bien sûr, ne sont que furtifs. Certes, cela rend les choses un peu plus réelles mais on voudrait tout de même connaître leurs destinées.

En final, c'est un livre avec lequel j'ai passé un très agréable moment. John Boyne a une écriture soignée et très fluide. Les chapitres s'enchaînent sans problème et il est difficile de se décrocher de leur lecture. Un grand de coeur pour ce roman qui m'a beaucoup marquée. Je le conseille à tout lecteur, petit comme grand.

Petit plus : Boyne est l'autre du Garçon en pyjama rayé qui a été traduit dans plus de 46 langues. Ca me rend fort curieuse, tout ça. 

Note : 9/10

Extrait : 
- On disait qu'elle sera finie à Noël, mais ce n'était pas vrai.
- Même si elle se termine, une autre lui succédera bientôt. Les guerres sont comme les bus. Tu en rates une, tu attrapes la suivante.

15 commentaires: