Lectures en cours

Gatsby le magnifique

14
Auteur : F. Scott Fitzgerald.

Titre : Gatsby le magnifique.

Résumé : Dans le Long Island des années vingt, la fête est bruyante et la boisson abondante. Surtout chez Jay Gatsby. Aventurier au passé obscur, artiste remarquable par sa capacité à se créer un personnage de toute pièce, Gatsby, figure solaire par son rayonnement, lunaire par le mystère qu'il génère, est réputé pour les soirées qu'il donne dans sa somptueuse propriété. L'opulence, de même que la superficialité des conversations et des relations humaines, semblent ne pas y avoir de limites. C'est pourquoi l'illusion ne peut être qu'éphémère.

Parmi les invités de cet hôte étrange se trouve Nick Carraway, observateur lucide qui seul parvient à déceler une certaine grandeur chez Gatsby, incarnation de multiples promesses avortées. Ce roman visuel qui se décline dans des tons d'or, de cuivre et d'azur, s'impose également comme la chronique d'une certaine époque vouée, telle la fête qui porte en elle son lendemain, à n'être magnifique que le temps d'un air de jazz.

* * *

Gatsby le magnifique est un livre que j'ai découvert, il y a plusieurs mois. Je ne pensais pas du tout le chroniquer mais après avoir vu le film hier, il m'est venu un désir insurmontable d'en parler. Quand je pense à Gatsby, c'est le souvenir des années folles qui me vient à l'esprit. Les années 20 ont connu une grande croissance économique, après que la première guerre mondiale ait ravagé les pays concernés. C'est l'époque où les limites ne semblaient être qu'un mot, où le plaisir était guetté à chaque coin, où l'insouciance imposait le rythme de chacun.

Le livre de Fitzgerald m'avait beaucoup marquée... J'avais déjà découvert l'auteur avec l'histoire de Benjamin Button qui avait titillé mon intérêt sans pour autant me toucher profondément. Avec Gatsby, j'ai plongé au milieu d'un cataclysme d'émotions. Le style de l'auteur m'a charmé. Ses descriptions ciblent à nous faire vivre chaque moment. Les soirées pompeuses, le luxe qui entoure les protagonistes, ... Fitzgerald décortique chaque scène en nous donnant le plaisir de tester son imagination fertile.

Le personnage de Gatsby contribue fortement au succès du livre. Il m'a tout simplement... éblouie. Entouré de mystère, ce protagoniste fait de l'ombre à tous ceux qui l'entourent, au point que j'avais trouvé Nick Carraway vraiment insignifiant par sa grande passivité (oui, oui, j'ai revu mon jugement en regardant le film). Tout au long de la lecture, on se demande si certaines facettes de Gatsby nous sont cachées.. Nous attendons les révélations, nous guettons chaque information minime sur le personnage. 

L'intrigue, quant à elle, ne parait qu'après plusieurs dizaines de pages, le temps que l'auteur dresse son décor. Il n'y a pas beaucoup de rebondissements dans le livre... Les dialogues sont peu fréquents et le style de l'auteur, assez recherché, pourrait décourager plus d'un lecteur. Mais il s'agit de s'accrocher et de ne pas abandonner dès le début car la suite en vaut vraiment la peine.

Le livre se ferme avec grandes émotions. La fin du livre est étourdissante. Fitzgerald nous surprend avec une chute digne du grand auteur qu'il est !

Note : 7.5/10

Extrait :
Il me sourit avec une sorte de complicité - qui allait au-delà de la complicité. L'un de ces sourires singuliers qu'on ne rencontre que cinq ou six fois dans une vie, et qui vous rassure à jamais. Qui, après avoir jaugé - ou feint peut-être de jauger - le genre humain dans son ensemble, choisit de s'adresser à vous, poussé par un irrésistible préjugé favorable à votre égard. Qui vous comprend dans le mesure exacte où vous souhaitez qu'on vous comprenne, qui croit en vous comme vous aimeriez croire en vous-même, qui vous assure que l'impression que vous donnez est celle que vous souhaitez donner, celle d'être au meilleur de vous-même. 
Quelques mots sur le film :

Encore une fois, Leonardo DiCaprio a eu raison de moi. Je trouve qu'il a totalement compris le personnage de Gatsby et qu'il le représente d'une manière exquise. Le fameux sourire décrit par Nick dans le roman de Fitzgerald (voir l'extrait) est juste... terriblement parfait. Je suis sous le charme du personnage et du talent de l'acteur pour le représenter.

En parallèle, j'ai beaucoup apprécié le personnage de Jordan Baker. L'actrice a su se distinguer même si le temps alloué à ses passages sur l'écran n'était pas si important.

Le choix d'Isla Fisher pour le rôle de Myrtle m'a un peu choquée. Je ne l'aurais jamais imaginée dans la peau d'un tel personnage...

Les décors du film sont... excessivement impressionnants. J'espère qu'ils n'auraient pas volé la vedette de l'intrigue et des personnages, chez certains spectateurs. Ce serait trop dommage de se concentrer sur l'aspect décoratif du film plutôt que de la trame réelle du récit. En tout cas, les scènes des fêtes sont habillement faites... un peu trop même.  


14 commentaires:

  1. Honte à moi ! Je n'ai toujours pas vu mon (et oui, il est à moi ^^ j'ai le droit de rêver) Leonardo DiCaprio dans ce film...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh là là, je suis sûre que tu ne seras pas déçue ! :D Leo est au sommet de son talent avec le personnage de Gatsby.

      Supprimer
  2. Fitzgerald, mon amour <3

    Contente de voir que le livre t'a plu, la fin est, comme tu dis, étourdissante!!! Je te conseille le Dernier Nabab, du même auteur!

    A très vite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci pour ton conseil ! Je note le titre en espérant le découvrir un de ces jours ! ♥

      Supprimer
  3. Quel lecture, et quel visionnage ! Je t'avoue que je suis totalement tombée sous le charme de DiCaprio, un peu contre mon gré, même ! C'est vrai que le film était éblouissant. J'en suis restée scotchée ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'ai eu le même sentiment. J'adore découvrir ce genre d'oeuvre !

      Supprimer
  4. Je me laisserai bien tenter, je suis intriguée par ce roman!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, je ne peux que te le conseiller ! :D

      Supprimer
  5. Halalala j'avais beaucoup aimé le roman quand je l'avais lu mais je n'ai toujours pas vu le film... Par contre contrairement à toi j'avais eu beaucoup de mal avec Benjamin Button je l'avais trouvé ennuyeux. Alors que Gatsby c'est plutôt l'époque qui m'a embarquée et la façon dont Fitzgerald la sublime dans son roman ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, j'ai apprécié la lecture de Benjamin Button mais il ne m'a pas marquée. Je n'ai pas réussi à terminer un diamant plus gros que le ritz par contre... je m'étais promise d'y revenir, on verra bien ^^
      Oui, l'époque vend du rêve et Fitzgerald aussi. Je suis curieuse de lire d'autres livres du genre ! :D

      Supprimer
  6. J'aimerais beaucoup lire ce roman et, ensuite, voir le film dont tout le monde a beaucoup parlé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, n'hésite pas à le faire ! J'espère que ça te plaira autant qu'à moi :D

      Supprimer
  7. Je n'ai pas lu le livre encore, honte à moi, mais j'ai adorée le film ! Dicaprio est vraiment un bon acteur, et incarner un personnage aussi mythique demande un bon charisme et il le réussi avec brio. Les scènes des fêtes sont exceptionnelles, et même si les musiques sont anti-chornologiques car il y a de l'aspiration de Rhianna, ça passe tout seul et rend un charme encore plus fou au film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as totalement raison !! DiCaprio était l'image même de Gatsby.. je suis encore toute retournée quand je vois la scène de son fameux sourire. *-* Il a un talent fou.

      Haha, je n'ai pas vraiment fait attention aux musiques. xD Comme tu dis, ça collait parfaitement aux scènes de fête, ça doit être pour ça que je n'ai pas vraiment relevé ! :P

      Supprimer